Brigatinib (Alunbrig)

DEVELOPPEMENT DU BRIGATINIB :

Le Brigatinib est un inhibiteur des tyrosines kinases ALK ROS1, et IGF-1R. Il a été développé par la société américaine ARIAD Pharmaceutical. Le Brigatinib commercialisé sous le nom marketing d’Alunbrig a été en 2016 aux Etats-Unis avec le statut Orphan Drug et en 2017 pour le traitement de l’ALK en seconde ligne.

Le Brigatinib est considéré comme un TKI de seconde génération contrairement au Crizotinib. Il pénètre bien la barrière hémato-encéphalique ce qui permet de prévenir les métastases cérébrales (en fonction du temps de fonctionnement du traitement). En France les TKI de seconde génération comme le Brigatinib ou l’Alectinib se sont imposés comme le standard de traitement en première ligne pour les cancers du poumon ALK.

Selon un article diffusé dans les actualités oncco-thoraciques d’avril-mai-juin du Congrès de Pneumologie en langue française par le Dr Michael Duruisseaux (Hospices Civils de Lyon), « le meilleur index thérapeutique, la SSP 2 à 3 fois supérieure et l’amélioration de la qualité de vie obtenus avec l’Alectinib et le Brigatinib comparés au Crizotinib positionnent ces deux médicaments comme les traitements de choix en 1ère ligne de traitement des cancers du poumon avec fusion ALK avancés ».

USAGE EN FRANCE :

Le Brigatinib bénéficie d’une AMM en monothérapie chez les patients présentant un réarrangement du gène ALK (ALK positif) et prétraités par crizotinib.

 

POSOLOGIE ( à titre informatif, demandez à votre médecin):

  • La dose recommandée est de 90 mg par jour pendant 7 jours en une dose et de 180mg par jour en continu
  • Adaptations de doses possibles jusqu’à 60 mg x 1/jour en fonction de la tolérance
  • En cas d’oubli, ne pas prendre la prise oubliée, mais attendre la prise suivante
  • En cas de vomissement, ne pas prendre de prise supplémentaire, mais attendre la prise suivante
  • Comprimés à avaler entiers avec un verre d’eau, sans être ni écrasés, ni coupés, ni dispersés.
  • Comprimés à prendre, à heure fixe, au moment ou en dehors du repas
  • Conserver à une température inférieure à 25 degrés. Ne pas mettre dans un pilulier.

RESISTANCES /MUTATIONS :

Au bout d’un certain temps des résistances/mutations apparaissent au médicament.

EFFETS SECONDAIRES POSSIBLES:

Les effets secondaires fréquents comprennent : Toux, dyspnée, pneumopathie inflammatoire, neutropénie, thrombopénie, anémie, troubles visuels, hypertension, bracycardie, problèmes gastro-intestinaux et hépato-biliaires, diarrhées, constipations, vomissements, stomatite, au niveau du foie (augmentation du taux de lipase, amylase, augmentation du taux d’ASAT/ALAT, phosphatase alcaline), hyperglycémie, hypo-kaliémie, -magnésémie, -natrémie hypercalcémie, éruption cutanée, prurit, photosensibilisation, insomnie céphalées, myalgies, fatigue…

 

NOTICES :

ETUDES :

REFERENCES :

COMPOSITION CHIMIQUE:

Voir https://pubchem.ncbi.nlm.nih.gov/compound/68165256

En rapport Entrées

Étiquettes: